L’école des musiciennes

Le Dauphiné Libéré

BARCELONNETTE Première œuvre pour quatre romancières en herbe

Lilias Jacquet, Mido Morard, Fanny Jean, Léonie et Céleste Morard présentent le fruit de leur travail : « L’école des musiciennes », à découvrir à l’école de musique, danse et théâtre.Lilias Jacquet, Mido Morard, Fanny Jean, Léonie et Céleste Morard présentent le fruit de leur travail : « L’école des musiciennes », à découvrir à l’école de musique, danse et théâtre.Tous les mercredis, Céleste, Léonie, Fanny et Lilias se retrouvent. Elles font de la mosaïque, de la musique, de l’informatique… Mais elles aiment aussi beaucoup la lecture et l’écriture ! Très intéressées par le livre écrit il y a quelques mois par Mido Morard sur « les enfants de la Piatta », elles sont allées la trouver pour quelques conseils. Leur idée : écrire elles aussi une belle histoire, celle de trois fillettes qui deviennent amies grâce à leur passion commune pour la musique. C’est ainsi qu’est né “l’atelier de création littéraire volontaire”.Nous nous sommes réunies une heure par semaine le mercredi, avec la permission de nos parents. Nous avons fait un brouillon pour organiser les idées, on apportait les modifications nécessaires. Une fois l’histoire terminée, nous avons fait la mise en page sur l’ordinateur et nous avons intégré nos illustrations pour rendre le texte plus agréable à lire. Nous avons choisi pour titre « L’école des musiciennes » et nous avons passé la commande sur Internet » détaillent les jeunes romancières, très contentes du résultat. « Nous allons maintenant faire découvrir notre histoire aux enfants de la médiathèque en proposant peut-être des lectures à haute voix » confient-elles. Elles ont fait preuve d’imagination et de créativité pour mener à bien ce travail d’écriture pas toujours facile. Et il ne fait aucun doute que ce premier roman fera l’unanimité chez les enfants, car l’histoire à la fois mystérieuse et étonnante entraîne le lecteur dans un univers enchanteur…Un jour, les instruments se dérèglent. Les touches du piano s’envolent, l’archet du violon n’obéit plus, les sons ne sortent plus ! De véritables cauchemars pour les musiciennes… La suite est à découvrir dans « L’école des musiciennes » à l’école intercommunale de musique, danse et théâtre de la vallée de l’Ubaye.

 

En cliquant sur l’image dessous vous en aurez un aperçu :